A propos du voile

A propos du voile

Les musulmans sont les mieux placés pour exprimer leurs principes religieux. Ils ont leurs références, leurs doctes et leurs diversités. Nous n’accepterons pas que l’on nous dicte, ce qui, en notre religion est licite ou illicite. Il appartient à chaque religion de déterminer qui entend enseigner les lois et les observances.Le couvre chef de la femme musulmane dont il est question ces derniers temps est un fait canonique qui ne supporte aucune discussion.

C’est une obligation imposée par Allah et par son prophète. Il est devenu de ce fait une évidence et un impératif. Nous devons dire à haute voix que le couvre chef est une obligation religieuse, une pratique qu’il appartient à tout musulman de défendre par tous les moyens légaux. C’est un choix dans la vie de la femme.Toutes les écoles canoniques musulmanes, toutes les tendances, chiites, sunnites ibadites de même que toutes les références reconnues en tant que telles ont approuvé le couvre chef comme obligation canonique religieuse. En l’observant, la femme satisfait son Seigneur, en le refusant elle encoure Sa colère. C’est la fatwa émanant d’Al Azhar, de l’ensemble des doctes de Kuweit.L’islam n'a jamais précisé la couleur, ni la manière de se vêtir. Il a laissé à la femme l’initiative d’opérer un choix esthétique pour mettre le foulard qu’elle désire dans le respect total de la religion. Le couvre chef n’est pas un symbole en soi, il a une fonction bien précise : la pudeur. Il n’est pas dans l’intention de la musulmane de « dévoiler » son identité religieuse mais de se soumettre à une obligation canonique.Le hijab, le niqab et le khimar :– Le hijab : dans le sens étymologique, il désigne ce qui recouvre et qui protège. Il est dit dans le saint Coran : «  Et si vous leur demandiez quelque chose, faites le par derrière un voile » Al Ahzab, 53. « elle étendit un voile entre elle et les siens » Maryam, 17. On convient que le canon désigne par le voile tout ce qui dissipe le malentendu entre les deux sexes, en évitant les rencontres solitaires de même que les caresses.– Le Niqab : ce que met une femme pour cacher son visage. Il est aussi appelé la Bourqa.– Le khimar : désigne tout ce qui cache la tête de quelque manière que ce soit avec un châle ou une écharpe Nous retrouvons ce mot dans la sourate Nour, 31 : « qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines ».Les musulmans doivent résister, supporter et croire fermement car cela n’est que la volonté divine. Jamais une cause n’a été perdue tant qu’il y aura un quêteur. De même, toute calomnie n’est que veine accusation tant qu’elle désigne un innocent.