L’islam, la religion des Arabes ?

L’histoire de France a voulu, que l’islam entame son enracinement sur le territoire national, suite à l’appel d’immigrés maghrébins durant les trente glorieuses.

Ainsi, dans l’inconscient collectif français, le musulman est en réalité : un arabe. Ceci malgré le fait que le premier pays musulman au monde, en terme démographique, reste l’Indonésie ; et que si le musulman devait avoir un visage, ce dernier serait asiatique.  

C’est pourquoi, la perception française du musulman-arabe, est liée à son histoire particulière, et ne saurait être érigée en tant que norme.Dans ce contexte, il parait urgent de rappeler que l’islam, n’est pas la religion des arabes. L’islam est, du point de vue de la foi islamique : une religion universelle, révélée par le Seigneur des univers, pour l’ensemble de l’humanité.Malheureusement, il semble que certains préfèrent une approche identitaire de la religion. Le Français de souche, blanc, serait catholique de facto, puis, le Français héritier de l’immigration, naturellement musulman. Une indigence spirituelle, qui prouve que la religion, est aujourd’hui réduite à la sphère culturelle et n’est plus, un sens que l’on donne à sa vie, au cœur d’une conviction profonde.Parallèlement à cela, il y a le fait que la France change, évolue, et que les perceptions françaises quant à elles, sont comme gelées. Le décalage entre réalité et projections se creuse. Ainsi je questionne : quel(s) visage(s) a le musulman Français, en 2014 ?Ne veut-on pas voir qu’aujourd’hui, Gaëlle, issue d’une famille bretonne depuis des générations, soit musulmane ? De la même façon que l’on peut croiser Mohamed, qui lui ne croit pas ?Il faut effectivement comprendre, que devenir musulman, ne revient pas à s’arabiser. A chacun son histoire, ses appartenances, sa famille et son héritage.

Cela étant dit, si l’on trouve dans l’arabité, quelque chose de précieux qui nous échappe, il serait absurde et orgueilleux, que de ne pas l’absorber.En second lieu, si l’on se fie aux discours en vogue, on serait tenté de croire, que la France était une entité homogène et monolithique, que les musulmans sont venus troubler. Pur fantasme.En effet, la France de Saint Louis, n’est pas la France du Directoire, et celle du Directoire, est loin de la France de 2014. Autrement dit, la France est soumise aux changements amorcés par les Français.

Bien plus, la France n’est rien d’autre que ce que les Français en font.On pourra me répondre que néanmoins, chacune de ces époques, est d’une certaine manière, héritière de la précédente. Alors qu’aujourd’hui, il y a une rupture avec l’arrivée d’une religion tout à fait étrangère. Ignorance, oubli ou mauvaise foi, c’est au cas par cas. En effet la France qui appliqua le projet colonial de Jules Ferry, a préparé la France de 2014. Il ne s’agit pas là de traiter de la colonisation, nous laisserons cela aux historiens, mais simplement d’expliquer, que toute chose, trouve son origine. Ainsi l’islam devenu religion française, n’a rien d’étonnant, au regard de l’histoire de l’hexagone.

Finalement n’est-ce pas avant tout, une question philosophique, que nous pose la tournure des événements ? Saurait-on répondre à la question « qu’est-ce qu’être Français ? », en ne proposant qu’une liste de ce qui n’est pas, selon nous, français ?Sachant de surcroît, que ce qui nous paraît exogène aujourd’hui, sera reconnu comme endogène demain. A l’instar du port du pantalon qui hier encore, était légalement réservé à la gente masculine. Et si l’on ne trouve pas de réponse à la question : « qu’est-ce qu’être Français ? »,sans doute le problème est-il mal posé.Ce bouleversement des repères devrait peut-être, nous faire renouer avec l’approche cartésienne.

Chercher le vrai, en se dépouillant entre autres, de nos opinions et préjugés. Il parait nécessaire de redevenir scientifique et rationnel, l’espace d’une réflexion, autour de notre identité.Pour conclure, il est incontestable que l’islam est aujourd’hui, une religion française, aux multiples visages et qu’il est grand temps, que nos projections s’accordent avec la réalité. Hynd HabachAssociation des Françaises Voilées S’exprimentdesfrancaisesvoilees.fr